• Hommage à Johnny

    Hommage à Johnny

     

    Déjà un an que Johnny nous a quitté

    Je n'ai pas vu le temps s'écoulé

    tellement tout va trop vite...

    Les champs Elysées remplit de monde

    Pour ton départ, on était tous dans la tristesse.

    Aujourd'hui, le monde est là sur les champs Elysées

    et pas pour les mêmes raisons...

    Je me demande quelle chanson

    tu aurais écrit dans ce chaos que l'on vit aujourd'hui.

    On pense à toi !

    Plusieurs générations te garde dans leur coeur.

     

    Hommage à Johnny

     

    J'en parlerai au diable...

     

    Hommage à Johnny

    Partager via Gmail Yahoo!

    18 commentaires
  • Heureux anniversaire Nathie

    En ce jour du 25 novembre 2018.

    Pleins de bonnes choses pour toi.

    Profite bien de ta petite famille.

    Gros bisous d'amitiés

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  • Hommage 1914 -1918

     Le député  André Jeanbon prend la parole le 15 février dans une assemblée survoltée. Après avoir difficilement ramené le calme, il harangue ses collègues : " Un drapeau qui n'est pas celui de la Révolution flotte encore sur nos   vaisseaux."

    Puis propose au nom du comité de salut public " l'adoption du pavillon tricolore", "simple comme il convient aux idées et aux principes républicains, qu'on ne puisse confondre avec celui d'aucune autre nation, et qui, dans quelque sens qu'il soit placé, présente toujours ces couleurs dans le même rapport entre elles".

    Pour une fois tout le monde est d'accord. Les parlementaires se lèvent et applaudissent à tout rompre. Séance tenante, le décret - qui s'appliquera à la marine à partir du 20 mai 1794 avant de conquérir la terre ferme - est adopté :

    " Le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales,

    disposées en bande verticalement, de manière que le bleu soit attaché à la gaule

    (le mât) du pavillon, le blanc au milieu et le rouge flottant dans les airs."

     

    La grande guerre mondiale 1914-1918

    Hommage 1914 -1918

    Hommage 1914-1918

     

    Notre drapeau Français

    Est lourd du sang

    De toutes ces victimes

    Morts pour la Patrie.

     

    Des hommes courageux

    Laissant familles et enfants

    Sans espoir de les revoir

    La Patrie reste avec des plaies.

     

    Ce qu'ils ont subit est effroyable

    Ils étaient de la chair à canon

    La guerre est une horreur.

     

    Ils ont sacrifié leurs vies

    Pour que nous ayons la nôtre

    Et pour que la France soit Libre.

     

    En ce jour du centenaire 

    Respect à nos aïeux

    Qui sont tous aux cieux.

     

    Leurs mémoires honorés

    Dans la Fraternité.

     

    Hommage 1914 -1918

     

     

    Ps : ce jet d'écriture pour exprimer ce que je ressens vraiment au fond de moi.

    Bonne journée mes amis (ies).

     

    Je partage avec vous les informations que je possède sur 1914-1918

     

    Hommage 1914 -1918

    Hommage 1914 -1918

    Un appel qui a été entendu.

    Hommage 1914 -1918

    Un document unique. Lettre du Maréchal Ferdinand Foch 1851-1929

    Hommage 1914 -1918

    Raymond Poincaré 1860 - 1934

    Président de la République de 1913 à 1920

    Adolphe Messimy 1869 - 1935

    Député et sénateur

     René Viviani 1863 - 1925

    Ministre des affaires étrangères.

     

     

    La suite dimanche prochain...

    Partager via Gmail Yahoo!

    14 commentaires
  • On arrête pas le temps...

    On arrête pas le temps...

     

    On n'arrête pas le temps

     

    Sans le temps ce serait l'anarchie

    Dans tous les domaines de la vie.

    Il n'y aurait plus de valse à trois temps

    Mais des tourbillons dans le vent.

     

    Ne chercher pas à le contourner

    Voir même à l'oublier

    On n'arrête pas le temps.

    Il continue sa route inlassablement

    Presque comme un enfant.

     

    On regarde les aiguilles avancer

    Sans pouvoir les arrêter

    Le temps nous fait vieillir peu à peu.

    Mais est-ce là l'important...non!

     

    Il faut jouir de la vie

    La vie un merveilleux présent

    Pour ceux qui l'aiment infiniment

    Heureusement que le temps existe.

     

    Il donne un sens à la vie

    La valse à trois temps à du bon

    Si le temps vient à suspendre son vol

    On l'apprécie et c'est le plus étonnant.

     

    On arrête pas le temps...

     

    Ps : Le jet d'écriture je l'ai voulu positif...Mais mon opinion est tout autre...Avec le temps il reste des blessures indélébiles comme la perte d'un enfant et ça le temps ne peut rien faire pour l'effacer. 

    Bonne journée les amis (ies)

    Pour ceux qui aiment Léo Ferré.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    27 commentaires
  •  

    Passionnément...

    Passionnément...

    Passionnément

     

    Aimer faire du sport

    Ou bien  jouer de la musique.

    Aimer quelques pas de danse

    Ou bien chanter sous les étoiles.

     

    Choisir une passion

    Pour ne pas perdre la raison.

    Mais au contraire continuer

    Ce que nous aimons

    Afin de faire grandir notre ambition.

     

    Surtout ne pas le garder pour soi

    Le partager avec d'autres...

    Voyez-vous leur avis est précieux

    Dans ce vaste monde des envieux.

     

    Alors, oui passionnément

    J'aime écrire faire de belles pages

    Rien que pour embellir un peu l'espace

    De notre petite vie virtuelle.

     

    Passionnément...

     

     

    Ps : Des nouvelles de mon mari, petite forme et petit morale...Faut dire que sa chambre est dans unité de soins palliatifs...Dix décès cette semaine... Il n'y avait pas de place au premier étage... Tout ça m'angoisse pour lui, pour nous.

    Bonne journée les amis (ies).

    Partager via Gmail Yahoo!

    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique