• Vive le printemps

    Crocus bleu

     

    Vive le printemps

    Pensées

    Vive le printemps

     

    Vive le printemps

     

    La jonquille fragile 

    Qui s'étire...

    Le crocus coloré

    Regarde l'espace...

    L'herbe ressuscité

    Foule nos pieds...

    La pensée invitée

    S'envole de nos esprits...

    Le bonheur retrouvée

    Pour un printemps aimé.

     

    Arlette

     

    Petit message à mes anges au Paradis

    Avec cette belle chanson des années 1996.

    Merci pour vos commentaires.

     

     


    27 commentaires
  • Le tic-tac des rythmes

    Défi pour Miletune

     

    Le tic - tac des rythmes

     

    Voici que le temps frappe à la porte

    Se réjouir de ce bel effort...

    Il nous apporte son rythme empereur

    S'égrenant les minutes et les heures.

     

    La vie est-elle une mascarade

    Qui se farde avec les maux.

    Les heures sont-elles une mascarade

    Pour finir en lambeaux.

     

     

    L'horloge peut bien faire sa loi

    Nos jours n'ont plus d'âge, on aime...

    Défiant le siècle de cette mascarade

    Nos coeurs purs épousent le "je t'aime".

     

    Figeons les saisons, aimons la passion

    Perdons la tête sans illusions

    Ne faire qu'un, osmose dans l'être divin

    Une seconde dans le creux de ses mains.

     

    Jetons les horloges, avalons les heures

    Défaisons cette mascarade sans peur

    Devenons sa déesse, son horizon

    Stop ! l'amour est Roi à l'unissons

     

    Depuis le temps peut bien faire sa livraison

    Car nous, nous aimons plus que de raison.

     

    Arlette

     

    Ps : En retraite l'heure m'importe peu, je vis à mon rythme avec déraison.

    Nous dormirons une heure en plus. J'ai remis le texte pour Miletune

     


    18 commentaires
  • Je pense à toi !

    Image prise chez mon amie Tarakini

     

    Je pense à toi !

     

    Quand je regarde le ciel

    J'ouvre mes bras

    Pour recueillir l'énergie

    De l'univers stellaire.

     

    Je pense à toi !

     

    Quand je regarde les étoiles

    Je me dis que tu es l'une d'entre elles

    Peut-être d'ailleurs que tu me vois

    Dans ce ciel qui envoie des merveilles.

     

    Je pense à toi !

     

    A tous les jours qu'on a connus

    A toutes les nuits de nos confidences

    Ou tes maux et tes soucis

    Envahissaient ton existence.

     

    Je pense à toi !

     

    Quand le ciel se met à pleurer

    On ne peut pas le cacher

    Quand le soleil brille de mille feux

    On peut que l'adorer.

     

    Je pense à toi

      

    Car à travers lui, je te vois

    Dans ta magnificence

    Tous les jours je pense à toi !

     

    Arlette

     

    Vidéo à écouter en même tant que vous lirez le texte...

    Merci pour vos commentaires.


    46 commentaires
  • Le givre

    Merci à Mira

     

    Le givre

     

    Quelle merveilleuse surprise

    Les arbres dénudés

    Revêtus d'un blanc manteau

    Donne plus d'éclat au jour.

     

    Le givre envahit l'ensemble

    de tout ce qui vit...

    Les oiseaux se réfugient

    Dans les buissons épais.

     

    Mon regard reste interdit

    Par tant de beauté

    Même si le froid glacial

    Vient vite m'envelopper.

     

    Voyez-vous cette eau cristaline

    Figée sur les branches

    De fines stalagmites font la fête

    Celle de l'hiver bien accueillit.

     

    Vrai... on adore l'automne

    Mais là... l'hiver nous parle

    Je suis ici regardée ma grandeur

    Je vous l'offre de bon coeur.

     

    Votre printemps sera beau

    Car je tuerais les microbes

    Qui fanent la flore prématurément

    Réjouissez-vous, mon coeur est à vous.

     

    Chaque saison est un trésor

    que nous devons honorer

    Nous faisons partie de la nature

    Celle qui nous rassure au fil des ans.

     

    Arlette

     

    Un moment avec Vivaldi, c'est beau limpide et majestueux

    perso j'adore.

    Et vous?

    Merci pour vos commentaires.

     

    Quelques photos

     

    Le givre

     

    Le givre

     

    Le givre

     

     


    27 commentaires
  •  

    Cliquez sur le petit ours play pour la musique...

    Merci à mon amie Dom.

     

     

    Mes amies

     

    Je pense bien à vous, amusez-vous en famille

    prenez du bon temps, le temps passe vite.

    Si vous faites des excès, pensez à une bonne tisane.

    Bisous

     

    Merci à mon amie Dom

     


    8 commentaires
  • L'avenir

     

    L'avenir

     

    Avec mes cheveux blanc

    Ne plus rien attendre de l'avenir

    Mais simplement vivre

    ce que me donne le présent.

     

    Ce n'est déjà pas si mal 

    De cueillir chaque journée

    Et de faire le mieux qu'on peut

    Pour laisser une empreinte de soi.

     

    L'avenir est un grand mot

    Lorsque l'on a vingt ans

    Et tous les espoirs devant

    A tous ces jours on y croit.

     

    Plus de château en Espagne

    Simplement un petit chez nous

    C'est ça le vrai bonheur

    Ne plus avoir froid, ni peur.

     

    L'avenir m'attend c'est demain

    Je ferais ce qu'il faut 

    Pour que tout va bien.

     

    Arlette


    14 commentaires
  •  

    Déchirures et hommage à nos êtres chers

    Déchirures

    "A la mémoire de nos chers disparus."

     

    Ouvrir son coeur en pétales d'une rose

    Pour déposer des vers en prose.

    Afin de guérir, les absences silencieuses

    Au mutisme de la souffrance désastreuse.

     

    Fermer sa vie au plaisir de la vie

    Tristesse se blottit sans le froid de la nuit.

    Etouffe la rêverie dans les songes détruits

    L'immense néant pleure... l'infini.

     

    Retenir ses sanglots sans un bruit

    Plaie béante, fidèle à leur mémoire.

    Des lambeaux de chairs meurtris

    A genoux,  implore le ciel qui s'enfuit.

     

    Croire... que le temps blesse notre âme

    Se battre pour comprendre, l'inacceptable.

    Avancer dans l'absence des pas perdus

    La nuit sans but, respire notre naufrage.

     

    Arlette

    Ps : chaque jour, je prie pour avancer dans ma vie, en donnant le meilleur de moi-même.

     

     

    Déchirures et hommage à nos êtres chers

    Déchirures et hommage à nos êtres chers

     

    Vous avez envie de rendre un hommage

    à quelqu'un qui vous manque !

    Avoir une pensée pour Lui ou pour elle,

    faire vivre son âme et lui dire qu'on l'aime...

     

    Je mettrais votre pseudo et le prénom de la personne

    ou une phrase rien que pour eux.

    (aucune obligation)

     

     

    Arlette/féecapucine : Pour mes fils Ludovic et Tony 

                                                        JB : Pour Matti 16 mois à jamais dans          mon coeur.

    Colette/coletteDc : Pour mon frère Gaetan

                                                          Jobel : Mes souvenirs restent intacts pour eux.

                       Renée : A mon frère Jean-luc

              Tuly : A mon gendre

                                          Janine : Notre coeur à eux tous les jours.


    15 commentaires
  •  

    Hommage aux poilus

     

    Hommage aux poilus

     

    Hommage aux poilus

     

    L'histoire me fait dire

    Me fait même écrire

    Sans hommes vaillants

    Au coeur noble et fragile

    Serions-nous aujourd'hui vivants ?

     

    Avec leurs frêles silhouettes

    Rien n'a entamé l'éclat de leurs regards

    L'aîné a plus de cent ans

    Une larme coule... il se souvient,

    Tous ses compagnons morts au combat.

     

    En un éclair, sa mémoire revient,

    Là-bas... dans les tranchées, des bruits sourds

    Des obus et des mortiers, tremblent leurs mains.

    Leurs visages éclaboussés par le sang et la boue.

     

    Le 21 février 1916, Verdun

    Un déluge de feu diabolique se déverse,

    Roulant s'abattant sur les hommes

    Cris... hurlements imprime l'histoire

    La guerre rouge d'une intensité affreuse.

     

    Puis au lointain, un silence foudroyant.

     Une voix forte s'élève dans la nuit :

    "On les aura s'écrit Pétain" !

    Dans une lutte acharnée

    Les Français les Allemands s'affrontent.

     

    Sur la plaine du chemin des Dames

    L'horreur immaculé de sang frais

    Peu d'eau et de nourriture

    Rythmait leur quotidien.

     

    Par le manque de couverture

    Les corps cherchaient un maintien.

     Jour et nuit l'inommable absolue,

    Les esprits dépourvus d'espoir se déchaînaient

    San répit, dans ce carnage foutu.

     

    Au-delà des mots qui le permettaient.

     Souffrants dans leurs chairs mutilées,

    Pitié pour nous ! Pauvres forçats de guerre.

    Nous ne sommes plus que des hommes brisés

    Nous demandons humblement le respect.

     

    Avec courage et détermination,

    Ses hommes ont faits don leur vie.

    Pour conserver intacte la Liberté d'autrui

    Ils marquent nos âmes pour toujours

    Dans le symbole de la Patrie.

     

    Arlette

    Ps : La guerre de 1914-1918 qui devait être le "der des der" a fait plus de 9 millions de morts et près de 20 millions de blessés dont la moitié de mutilés. Avec de nombreuses veuves et de nombreux orphelins. N'oublions pas que nous leurs devons la vie et notre liberté.

     

    Hommage au grand chanteur Léonard Cohen, merci pour toutes ces belles chansons.


    24 commentaires
  •  

    Le bonheur

     

    Le bonheur

     

    Depuis que nous sommes sur terre tout être humain est à la recherche du bonheur. Nous aimerions l'attraper et peut-être même l'enfermer. Afin qu'il ne s'échappe pas et  le garder rien que pour soi. Mais nous savons que c'est impossible, ce sentiment d'extase est éphémère, hélas.

    On ne peut qu'avoir connu un état de grandes souffrances pour apprécier la béatitude sublime du bonheur et la nommer à sa juste valeur... du moins c'est ce que me dicte mon âme, à travers mon expérience de femme. A bien y réfléchir et à mon simple regard les deux sont indissociables.

    Il est exact qu'à travers de grandes souffrances, on minimise les petits bobos du quotidien qui peut nous arriver. Il y a tant de choses en ce bas monde et autour de soi qui mérite notre attention. Seulement il faut que l'autre en face de vous, accepte aussi d'être heureux au moment précis ou le bonheur s'invite. Parfois on fait choux blanc et d'un seul coup votre joie s'envole tout autant pour faire place à la tristesse. Pas simple me direz-vous et je le conçois.

    Si ce sentiment de plénitude n'est pas réciproque, ne croyez pas que c'est fichue. Nous pouvons être heureuse en s'émerveillant d'une toute petite chose qui peut paraitre insignifiante au regard de l'autre. Autant la souffrance peut vous dévaster à l'intérieur, vous arrachez les tripes et mettre votre âme en lambeaux... Le bonheur est là pour vous redonner goût à la vie. Il peut vous submerger comme une vague douce et chaude qui vous parcourt du haut en bas, je dirais même que l'on se sent si légère que notre âme pourrait s'envoler sur les ailes d'un oiseau. Mais restons sur terre. Rien n'existe sans son contraire comme le négatif et le positif. Alors inventons en nous le bonheur, laissons-le nous envahir, pour faire fuir le malheur.

     

    Ps : je ne sais pas pourquoi j'ai eu envie décrire ce texte ce soir si tard. Je vous l'offre en toute simplicité en espérant que vous aurez compris le fond de ma pensée sur ce sujet... Merci.

    Arlette

    Belle chanson de Pierre Perret...J'adore...et vous ?

    merci pour vos commentaires.

     


    39 commentaires
  •  

     

    Hommage à nos défunts

     

     

    Les cris en thème

    Pour mes fistons Ludovic et Tony

     

    C'est en ce jour présent

    Que fixe l'instant de l'hommage 

    Les souvenirs font surfaces

    Tournent les heures qui passent.

     

    Mille couleurs sur la dalle de repos

    Mille senteurs fraîches en un mot

    Notre coeur emplit d'émotions

    Laisse échapper des larmes sur les sillons.

     

    Divine bénédiction en ce moment crucial

    Les chrysanthèmes sont bienvenues

    Sur les peines misent à nus devant tant de fleurs

    A la vue de tous ces regards perdus.

     

    En ce jour mémorable soyez en sûr

    Nos défunts nous ont vus.

     

    Arlette

     

    Lire le poème avec la musique...

    merci pour votre fidélité et vos messages.


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique